Sondra Radvanovsky, soprano « Vocalist of the Year 2018 » Musical America

Anthony Manoli, pianiste

 

Dimanche 22 octobre 2017, 15 h

Grand Théâtre de Québec, salle Louis-Fréchette

 

sondra radvanovsky1pavel antonov
 
Récital parrainé par
M. Hans-Jürgen Greif

 

 ACHAT

 
anthony manoli3paul sirochman
Photo : Paul Sirochman

 

Intense, sincère, engagée : les qualificatifs se bousculent pour décrire cette brillante soprano américaine, depuis peu canadienne d’adoption. Reine du bel canto, Sondra Radvanovsky se distingue particulièrement sur la scène lyrique pour ses héroïnes de Verdi, et on compare sa Norma à la plus grande prestation depuis Maria Callas. Forte de relever des défis d’envergure, elle incarnait récemment au cours d’une même saison les trois reines de Donizetti au Metropolitan Opera, exploit non renouvelé depuis les années 1970. En récital, elle parcourt le monde avec le pianiste-accompagnateur américain Anthony Manoli, son indéfectible allié.

Entracte aux 6 à 16 ans offert par le Musée national des beaux-arts du Québec

 

Cours de maître en chant avec Sondra Radvanovsky : lundi 23 octobre à 13 h, à la salle d'Youville du Palais Montcalm. Entrée libre. Offert grâce à la collaboration avec la Ville de Québec, et avec la participation du Conservatoire de musique de Québec et de la Faculté de musique de l'Université Laval.

 

Biographies

D’origine américaine mais citoyenne canadienne depuis 2016, Sondra Radvanovsky est l’une des sopranos les plus prisées du moment. Bien connue des habitués de la série Met Live in HD, où on a pu la voir et l’entendre au cours des dernières saisons dans Il trovatore (Leonora) et Un ballo in maschera (Amelia) de Verdi ainsi que dans Roberto Devereux (Élisabeth Ire) de Donizetti. Pendant la saison 2015-2016, elle a interprété le rôle de la reine dans ce dernier opéra ainsi que les rôles-titres dans Maria Stuarda et Anna Bolena du même compositeur au Metropolitan Opera. Incarner les « trois reines » au cours d’une même saison était un défi que personne n’avait relevé depuis Beverly Sills dans les années 1970. Sondra Radvanovsky vient d’ouvrir la saison 2017-2018 dans l’imposant rôle de Norma dans l’opéra du même nom de Bellini, pour lequel elle compte parmi les plus grandes titulaires. Elle a d’ailleurs ouvert la saison de la Canadian Opera Company dans cet opéra en octobre 2016. Née en banlieue de Chicago, Sondra Radvanovsky a fait ses études musicales en Californie pour gagner les National Council Auditions du Metropolitan Opera en 1995, ce qui lui a valu de faire partie du Lindemann Young Artist Development Program de cette maison; elle se produit depuis sur les plus grandes scènes du monde. La revue Opera News, en 2015, lui a remis son Award of Distinguished Achievement. Elle a gravé sous étiquette Delos Verdi Arias (2010), puis Verdi Opera Scenes (2011) avec le grand baryton sibérien Dmitri Hvorostovski. À cela s’ajoute un DVD intitulé Hvorostovsky in Moscow, with Guest Star Sondra Radvanovsky (2012).

Formé au New England Conservatory (Boston) et à la Juilliard School of Music (New York), le pianiste et répétiteur américain Anthony Manoli est maintenant membre du corps professoral de la Mannes School of Music (New York). Il a travaillé comme chef adjoint et répétiteur pour de nombreuses maisons d’opéra comme le Théâtre des Champs-Élysées (Paris) et le Gran Teatre del Liceu (Barcelone). Parmi les grandes chanteuses aux côtés desquelles il s’est produit, on compte Kiri Te Kanawa, Mirella Freni, Edita Gruberova, Barbara Frittoli ainsi que Sondra Radvanovsky.

 

 

Écoutez des extraits musicaux

 

Programme :

Antonio VIVALDI, « Sposa son disprezzata », tiré de Bajazet, RV 703
Vincenzo BELLINI
Per pieta, bell’idol mio
La ricordanza
Ma rendi pur contento
Richard STRAUSS
Allerseelen, op. 10, no 8
Befreit, op. 39, no 4
Morgen, op. 27, no 4
Heimliche Aufforderung, op. 27, no 3
 
Entracte
 
Franz LISZT, Trois mélodies sur des textes de Victor Hugo
S’il est un charmant gazon, S. 284
Enfant, si j’étais roi, S. 283
Oh! quand je dors, S. 282
Samuel BARBER, Cinq mélodies tirées des Hermit Songs, op. 29 (nos 1, 3, 5, 8, 10)
At St. Patrick’s Purgatory
St. Ita’s Vision
The Crucifixion
The Monk and His Cat
The Desire for Hermitage
Umberto GIORDANO, « La mamma morta », tiré de Andrea Chénier

 

Programme sujet à changement

·

  
Pour plus d'informations :

http://www.sondraradvanovsky.com/