Les Arts Florissants

Paul Agnew, directeur musical et ténor

 

Mardi 3 octobre 2017, 20 h
Prélude au concert dès 19 h avec le directeur musical Paul Agnew et le musicologue Benjamin René

Palais Montcalm, salle Raoul-Jobin

 

les arts florissants  la scuola grande di san rocco de venise b laure jacquemin agnewf
Photos : Laure Jacquemin et Philippe Delval
 
 
 
ACHAT

 

Distribution :
Miriam Allan, soprano
Hannah Morison, soprano
Mélodie Ruvio, contralto
Sean Clayton, ténor
Cyril Costanzo, basse
 
Musiciens :
Nanja Breedijk, harpe
Massimo Moscardo, luth
Florian Carré, clavecin

 

Formés de chanteurs et d’instrumentistes se consacrant principalement à la musique baroque sur instruments d’époque, Les Arts Florissants de William Christie se sont forgé, en près de quatre décennies, une solide renommée mondiale. Collaborateur de longue date et directeur musical adjoint, Paul Agnew est à la barre d’un vaste hommage à Claudio Monteverdi, compositeur né il y a 450 ans et appelé à révolutionner l’histoire de la musique. À travers une judicieuse sélection de madrigaux prévus pour un effectif réduit, l’ensemble nous illustre comment ce genre a éventuellement mené à la naissance de l’opéra.

 

Ce concert est offert en collaboration avec la Fondation Arte Musica et est également présenté à Montréal, à la Salle Bourgie, le mercredi 4 octobre 2017 à 19 h 30.

 

Biographies

Fondés en 1979 par le claveciniste et chef d’orchestre français d’origine américaine William Christie, Les Arts Florissants regroupent chanteurs et instrumentistes qui se consacrent principalement à la musique baroque sur instruments d’époque. L’ensemble, qui tire son nom d’un opéra de Marc-Antoine Charpentier, est dirigé par un collaborateur de longue date de Christie, le ténor écossais Paul Agnew, directeur musical adjoint depuis 2013. Bien que leur répertoire fasse une grande place à des compositeurs comme Monteverdi, Lully, Charpentier, Rameau et Handel, Les Arts Florissants contribuent à faire redécouvrir des œuvres de compositeurs moins connus, comme Stefano Landi, Antonio Cesti, André Campra, Jean-Joseph de Mondonville et Ferdinand Hérold. L’ensemble a présenté l’opéra Atys de Lully en 1986; il s’agit de l’un des hauts faits de son histoire, puisque l’œuvre dormait dans les collections de la Bibliothèque Nationale de France depuis sa première exécution en 1753. Les Arts Florissants donnent une centaine de concerts par année, se produisant non seulement dans des oratorios et des opéras, mais aussi en proposant madrigaux, messes et motets. Leur discographie comprend une centaine de titres, réédités dans leur propre collection sous le label harmonia mundi. En 2002, ils ont mis sur pied le Jardin des Voix, académie pour jeunes chanteurs recrutés partout dans le monde, qui s’est depuis imposée comme une pépinière de talents incontournable. En résidence à la Philharmonie de Paris depuis 2015, l’Ensemble nourrit également des liens forts avec la Vendée. Territoire de cœur de William Christie, c’est là que se déroule chaque année depuis 2012 le festival Dans les Jardins de William Christie. Un ancrage qui s’est encore renforcé en 2017, avec plusieurs événements marquants : l’installation du Jardin des Voix à Thiré, la création d’un Festival de Printemps sous la direction de Paul Agnew et l’obtention du label « Centre Culturel de Rencontre ».

            Paul Agnew, qui a commencé sa formation musicale dans le chœur de la cathédrale de Birmingham pour ensuite étudier à Oxford, est devenu en 1992 l’interprète de prédilection de William Christie pour les rôles de haute-contre des opéras du Baroque français. C’est en 2007 qu’il commence à diriger certains des concerts des Arts Florissants, avant de devenir en 2013 directeur musical adjoint de l’ensemble. Quelques années plus tard, il s’attaque à une intégrale des madrigaux de Monteverdi qui donnera lieu à une centaine de concerts et à un enregistrement d’un florilège en trois volumes. Le 450e anniversaire de la naissance de cette grande figure de transition entre la Renaissance et le Baroque l’a amené à diriger une nouvelle production de L’Orfeo, présenté dans des villes comme Caen, Vienne, Versailles, Madrid et Paris.

Originaire d’Australie, où elle a beaucoup chanté, la soprano Miriam Allan s’est produite sous la direction de chefs tels que William Christie, Sir John Eliot Gardiner, et Roy Goodman. Elle a collaboré avec des ensembles prestigieux comme le Monteverdi Choir et les Violons du Roy. On a pu l’entendre notamment dans des productions d’opéras de Cavalli, de Handel, de Purcell, de Rameau et de Vivaldi, entre autres à l’Opéra Comique et au Festival de Glyndebourne. Elle s’est produite avec l’Academy of Ancient Music dans L’incoronazione di Poppea de Monteverdi, donnée en version de concert à Venise, en plus de participer à l’intégrale des madrigaux de Monteverdi des Arts Florissants. Dans des œuvres contemporaines, elle a travaillé avec Sinfonia Australis et le Aurora Orchestra de Londres.

La soprano d’origine islando-écossaise Hannah Morison a grandi en Hollande, où elle a étudié le piano et le chant à Maastricht, pour ensuite continuer sa formation à Cologne avec Barbara Schlick et à Londres avec Rudolf Piernay. Elle a fait ses débuts au Festival de Salzbourg en 2013 dans Alexander’s Feast de Handel sous la direction de Sir John Eliot Gardiner. Elle se produit fréquemment avec les Arts Florissants et Paul Agnew, notamment dans une production de L’Orfeo de Monteverdi. On peut aussi l’entendre au récital, entre autres en Angleterre avec les pianistes Eugene Asti et Graham Johnson. Particulièrement prisée pour ses interprétations des œuvres de Bach, elle a participé à des concerts du Bach Collegium dirigé par Masaaki Suzuki.

La contralto Mélodie Ruvio s’est surtout fait connaître dans des opéras baroques comme Le carnaval et la folie d’André Cardinal Destouches, Le ballet des arts de Lully et King Arthur de Purcell, ou encore Castor et Pollux de Rameau et Il trionfo del Tempo et del Disinganno de Handel. Elle se produit dans des opéras de l’époque classique tels que Die Zauberflöte de Mozart et Thésée de François-Joseph Gossec. Elle s’est d’ailleurs perfectionnée dans ce répertoire à l’Académie Mozart du Festival d’Aix-en-Provence. Elle participe de plus à des créations contemporaines comme Wonderful Deluxe de Brice Pausey et Siegfried, nocturne de Michael Jarrell. Enfin, elle chante dans des œuvres religieuses comme le Requiem de Mozart, Elias de Mendelsohn et Via crucis de Liszt.

Formé au Conservatoire de Birmingham et au Royal College of Music de Londres, le ténor Sean Clayton se produit tant à l’opéra qu’au concert. Il a chanté entre autres à l’Opéra national de Paris, à l’Opéra Comique, au Théâtre des Champs-Élysées, au Festival d’Aix-en-Provence, à l’Opéra national de Bordeaux, au Théâtre Bolchoï de Moscou et au Théâtre Mariinski de Saint-Pétersbourg. Il a participé en 2009 au Jardin des Voix des Arts Florissants et, depuis 2011, fait partie du projet que consacre cet ensemble aux madrigaux de Monteverdi. On retrouve parmi ses engagements récents ou en cours des œuvres aussi variées que Les Indes galantes de Rameau, Susannah de Carlisle Floyd, The Lighthouse de Peter Maxwell Davies et Les joyeuses commères de Windsor d’Otto Nicolai.

La basse Cyril Costanzo a étudié au Conservatoire régional de Toulon, sa ville natale, dans la classe de Luc Coadou. Il s’est perfectionné entre autres avec la grande soprano australienne Yvonne Minton. On a pu l’entendre à l’opéra dans The Fairy Queen de Purcell, Les Indes galantes de Rameau et Philémon et Baucis de Gounod. Il est la basse de l’ensemble Les Voix animées de Luc Coadou, qui présente des œuvres de la Renaissance à nos jours. C’est en 2013 qu’il a intégré le Jardin des Voix des Arts Florissants. En plus de se produire dans l’intégrale des madrigaux de Monteverdi dirigée par Paul Agnew, il participe sous la direction de William Christie à la comédie-ballet Monsieur de Pourceaugnac de Molière avec musique de Lully.

Les Arts Florissants sont soutenus par le Ministère de la Culture, le Département de la Vendée et la Région Pays de la Loire. Depuis 2015, ils sont accueillis en résidence à la Philharmonie de Paris. La Selz Foundation, American Friends of Les Arts Florissants et Crédit Agricole Corporate & Investment Bank sont Grands Mécènes.
L’intégrale des madrigaux de Monteverdi est une coproduction Les Arts Florissants – Théâtre de Caen – Philharmonie de Paris.

 

Écoutez des extraits musicaux

Programme : 

Claudio MONTEVERDI (1567-1643)
Mantova - Madrigaux extraits des Livres IV, V et VI
  
Livre IV
Sfogava con le stelle, SV 78
Si ch’io vorrei morire, SV 89
Voi pur da me partite, SV 83
Anima dolorosa, SV 90
A un giro sol de bell’occhi lucenti, SV 84
Piagne e sospira, e quando i caldi raggi, SV 93
 
Livre V
Cruda Amarilli, che col nome ancora, SV 94
O Mirtillo, Mirtill’anima mia, SV 95
Era l’anima mia, SV 96
T’amo mia vita, la mia cara vita, SV 104
E così a poco a poco, SV 105
 
Entracte
  
Livre VI
Lamento d’Arianna, SV 107
Lasciatemi morire
O Teseo, o Teseo mio
Dove, dove è la fede
Ahi, che non pur risponde
Ohimè il bel viso, SV 112
Sestina : Lagrime d’amante al sepolcro dell’amata, SV 111
Incenerite spoglie, avara tomba
Ditelo, o fiumi, e voi, ch’udiste
Darà la notte il sol lume alla terra
Ma te raccogli, o Ninfa, in grembo’l cielo
O chiome d’or, neve gentil del seno
Dunque, amate reliqui, un mar di pianto
Zefiro torna, e’l bel tempo rimena, SV 108

 

Programme sujet à changement

 

  
Pour plus d'informations :

http://www.arts-florissants.com/