Benjamin Grosvenor

Piano

 

Dimanche 10 mars 2019, 15 h
Prélude au concert à 14 h, avec le musicologue Benjamin René

Palais Montcalm, salle Raoul-Jobin

 

benjamin grosvenorpatrick allen_opera omnia-10 br
Photo : Patrick Allen (Opera Omnia)

        

ACHAT

 
Ce concert est offert
en partenariat avec
 
caa transparent_b

 

Habitué du Carnegie Hall de New York et du Konzerthaus de Vienne, le pianiste Benjamin Grosvenor fera un arrêt dans la capitale l’hiver prochain, trois ans après y avoir fait un passage remarqué. Qualifié par le New York Times de pianiste « magistral », il nous offrira, dans l’atmosphère feutrée de la salle Raoul-Jobin, un programme choisi avec soin expressément pour le public du Club musical.

L'entracte aux 6 à 16 ans est offert par le Musée national des beaux-arts du Québec.

 

Biographie

Le pianiste britannique Benjamin Grosvenor a commencé l’étude du piano à l’âge de 6 ans. Gagnant de la BBC Young Musician Competition à l’âge de 11 ans, il a étudié à la Royal Academy of Music, où il a complété ses études en 2012 avec la recommandation d’excellence de la Reine. Il avait fait en 2011 le concert d’ouverture des BBC Proms, où il a été réinvité l’année suivante pour jouer avec le Royal Philharmonic Orchestra dirigé par Charles Dutoit. Il s’est produit deux fois en 2014 dans cette prestigieuse série de concerts d’été, sans parler de la très courue Last Night of the Proms, en 2015, qui fait l’objet d’une diffusion à la radio et à la télévision. En 2011, Benjamin Grosvenor a signé un contrat avec l’étiquette Decca; il était non seulement le plus jeune musicien britannique à le faire, mais aussi le premier pianiste de son pays à s’associer avec cette firme depuis une soixantaine d’années. Sa discographie comprend cinq disques, dont le premier (This & That, 2008), contient entre autres des pièces de Nikolaï Kapoustine et des transcriptions de György Cziffra. On retrouve ensuite Chopin, Liszt, Ravel (2012), consacré aux Scherzos de Chopin et à Gaspard de la nuit de Ravel; l’enregistrement a été honoré par la revue Gramophone dans les catégories « Young Artist of the Year » and « Instrumental Award ». Son disque suivant (Rhapsody in Blue, 2012) comprend, outre l’œuvre de Gershwin, le Concerto no 2 de Saint-Saëns et le Concerto en sol de Ravel. Son album Dances (2014), choisi comme disque du mois par le BBC Music Magazine et le Gramophone, est un programme varié consacré à Bach, Chopin, Scriabine, Granados, Schulz-Evler, Albéniz et Morton Gould. Plus récemment, Homages (2016), est aussi composé d’œuvres de plusieurs compositeurs; on y retrouve la Chaconne de Bach arrangée par Busoni qu’il avait jouée lors de sa visite au Club musical en mars 2015. Benjamin Grosvenor s’est attiré les plus grands éloges des critiques. Bryce Morrison, dans le Gramophone, a écrit qu’il possédait « une habileté et un talent que l’on n’a pas entendus depuis les débuts en Russie de Kissin alors adolescent ».

 

Écoutez des extraits musicaux

  

Programme

 
Robert SCHUMANN
Blumenstück, op. 19
Kreisleriana, op. 16
 
Entracte
 

Leoš JANÁČEK, Sonate 1. X. 1905, JW VIII/20

Sergueï PROKOFIEV, Visions fugitives, op. 22;

Franz LISZT, Réminiscences de « Norma », S. 394

 

 

Programme sujet à changement
 

  
Pour plus d'informations :